Plateforme
Informer

Édito

UN MAGAZINE
ENGAGÉ POUR UNE DÉMARCHE ACTIVE

Chers lecteurs, amis et passionnés de mode,
C’est avec un mélange de fierté et d’excitation que Pando vous présente aujourd’hui le premier numéro de ce magazine, dans lequel nous partageons notre lecture de l’histoire de la mode de 1850 à 2000 à travers le prisme de la RSE : la Responsabilité Sociétale des Entreprises. La RSE, en clair, c’est l’application des principes du développement durable au monde de l’entreprise.

Car, comme le dit Pierre-François Le Louët, Président de la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin, en rejoignant l’initiative Paris Good Fashion, “nous ne pouvons ignorer les enjeux sociaux et environnementaux colossaux qui accompagnent le développement de notre secteur”. Et oui, l’industrie textile est, à l’échelle mondiale, l’une des plus polluantes au monde, c’est un fait. Gaz à effet de serre, surconsommation d’eau, utilisation de ressources fossiles, conditions de travail indignes … Mais voilà, l’histoire a montré que la mode a aussi toujours eu un rôle sociétal important, avant-gardiste sur une infinité de sujets et inclusive dans de nombreux domaines. Notamment sur l’émancipation de la femme, l’acceptation de la communauté LGBTI, la mixité, la diversité des corps et aussi l’upcycling… et c’est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce numéro.

Le rôle de ce magazine est donc de vous livrer des informations de qualité sur des sujets bien précis, toujours en lien avec la mode éco-responsable et le développement durable, et surtout toujours de manière optimiste ! Loin de nous l’envie d’être dramatiques, car c’est pour nous une conviction et une réalité en marche : la mode de demain sera éthique, durable, circulaire. En un mot : responsable. Alors avant d’attaquer des thèmes spécifiques, nous avons voulu commencer par les fondamentaux en retraçant l’histoire de la mode à travers les 4 piliers de la RSE : l’aspect sociétal, social, économique et environnemental. Et cela, sur une période d’un siècle et demi : de 1850 à 2000 pour être exact. Prendre un peu de recul sur le passé permet souvent de mieux appréhender le futur.

Pando est un cabinet de conseil en mode éco-responsable. Notre mission est de remettre du sens dans l’industrie de la mode en accompagnant les professionnels de notre filière dans une démarche durable et responsable. Via ce magazine, nous voulons transmettre notre expérience du secteur associée à notre expertise de la RSE.

Bonne lecture !

Retrouvez plus d’informations sur nos valeurs,
notre philosophie et notre offre sur le site : pandofashion.com
Laëtitia Hugé et Stéphane Piot
co-fondateurs de Pando

sommaire

/P3
LA RSE DÉFINITION ET INTRODUCTION
/P5

LA MODE, VECTEUR DE CHANGEMENTS
SOCIÉTAUX PROFONDS

/P12

LA NAISSANCE D’UNE MACHINE ÉCONOMIQUE

/P20

LES PRÉMICES DE LA PENSÉE ÉCOLOGIQUE

Responsable de la publication
Société Pando
Laëtitia Hugé – Stéphane Piot
Rédaction
Pablo Salut – laterrassedigitale.fr
Réalisation graphique
Laurence Frelat – deuxpiecescuisine.fr

Imprimé par
Imprimerie Sodal
Ce magazine est imprimé sur un papier issu de forêts éco-gérées avec des encres végétales.

Crédits photos
Couverture : Ricardo Velarde
Photo édito : Aurejade photo
Adobe stock
Merci à : unsplash.com et pexels.com
Merci à Paris Musées pour sa collaboration.

LA RSE – DÉFINITION ET INTRODUCTION

photo : Frank-Uyt-Den

L’HISTOIRE DE LA MODE
À TRAVERS LE PRISME DE LA RSE

Avant toute chose, il est bon de commencer par définir certains termes. RSE, développement durable… On entend ces mots un peu partout depuis des années mais ils restent encore flous pour beaucoup. Laissez-nous vous éclairer.
Commençons par le développement durable, que l’on présente depuis un certain temps comme un des enjeux majeurs de notre époque. La définition la plus communément adoptée, dite de Brundtland (1987), explique qu’il s’agit d’un développement qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.
Nous ajoutons à cette définition qui reste très économique, les notions de satisfaction des besoins humains, de préservation de l’environnement et de notre écosystème. En 1992, les Nations Unies officialisent la notion de développement durable, qui s’appuie sur 3 objectifs : un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable.
Un développement responsable donc, dont la notion est apparue à la fin du XXe siècle et qui s’est consolidée au début du XXIe, faisant de lui un des grands défis de notre temps, dans lequel la mode a un rôle important à jouer.

LA RSE – DÉFINITION ET INTRODUCTION

photo : Jason Leung
Quant à la RSE, ou Responsabilité Sociétale des Entreprises, elle est définie par la Commission Européenne comme la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société. Dans cette définition réside l’idée qu’avec le pouvoir viennent des responsabilités, et que les entreprises, en tant qu’actrices majeures de l’économie, ont une influence conséquente sur le monde qui nous entoure.
Celles-ci, avec la RSE, traduisent donc leur engagement par des objectifs, des actions, visant à réduire leur impact sur l’environnement ou améliorer les conditions de travail de leurs employés par exemple. Dans les grandes entreprises, et notamment celles de l’industrie de la mode, ces actions sont décidées, mises en place et monitorées par des services RSE dédiés.

Comme indiqué précédemment, le développement durable s’appuie sur 3 piliers : économique, social et écologique. Chez Pando, notre expérience de la mode et notre expertise en RSE nous ont amené à ajouter un 4e pilier au cercle vertueux que représente le développement durable dans la mode : l’aspect sociétal.

En effet, l’univers de la mode montre tout au long de son histoire qu’il est précurseur sur des sujets sociétaux majeurs tels que la libération de la femme et de son corps, l’égalité des sexes, l’inclusion des personnes discriminées… et la liste est longue. C’est donc à travers ces 4 piliers que nous avons analysé l’évolution de la mode de 1850 aux années 2000.

Et oui, un siècle et demi d’histoire. Et quelle histoire ! Durant cette période, la mode a vécu des moments historiques, a connu un développement gigantesque et a surtout accompagné des transformations profondes de la société. Révolutions industrielles, guerres mondiales, mondialisation… Beaucoup d’événements importants se sont passés depuis Charles Frederik Worth et les premiers défilés de mode du XIXe siècle ! Ces évènements historiques ont bouleversé l’ordre mondial et ont construit la société que nous connaissons aujourd’hui. La mode a joué un rôle important dans ces changements, en les accompagnant et parfois même en les devançant. Sans le savoir, la mode faisait déjà de la RSE.

Et elle a eu un impact sur les 4 piliers identifiés par Pando.

Ces 4 piliers sont la colonne vertébrale de ce magazine, les axes à travers lesquels nous allons retracer de manière synthétique un siècle et demi d’histoire de la mode. L’aspect sociétal, très dense et riche en informations, sera adressé en premier. Suivra ensuite l’approche sociale, pour arriver sur l’approche économique et enfin écologique, qui a commencé à devenir un sujet de préoccupation dans le monde de la mode à la fin du siècle dernier.

PILIER
SOCIÉTAL

1906 : Paul Poiret
bannit le corset
de ses créations.

PILIER
social

250 000 emplois
dans la filière mode
en France en 2000.

PILIER
économique

50 milliards
de pièces fabriquées
dans le monde en 2000.

PILIER
écologique

50% des fibres
textiles produites en
2000 sont des fibres
synthétiques.

Essayez sans engagement

Offre Découvrir

Offre Pando

Nous vous remercions pour votre demande et nous vous contactons dans les meilleurs délais pour finaliser votre inscription.

X