Comment faire (si l’on ne peut les éviter) des soldes responsables ?

À l’inverse de la slow fashion, les marques de fast fashion surproduisent souvent et se retrouvent avec des quantités astronomiques d’invendus à la fin de la saison. Quand vient l’heure des soldes, les prix aux rabais peuvent pousser à la consommation. Mais alors, comment faire des soldes responsables sans être associé à ce business model ?

 

Les soldes : surproduction et surconsommation

Les soldes consistent à réduire les prix de produits invendus ou en fin de collection. 

“À l’origine, les soldes permettaient de libérer de la place pour de nouveaux produits. Aujourd’hui, les périodes de remise sont devenues un véritable business model. Certaines marques créent des produits spécialement pour les soldes. “ indique Eloïse Moigno, co-fondatrice du label indépendant de mode écoresponsable SloWeAre.
source : www.linfodurable.fr

C’est ainsi que les soldes peuvent être une opportunité de marché peu responsable ! 

À l’arrivée des soldes et avec l’appui des nouveaux moyens de communication, les consommateurs ont tendance à se découvrir ou à s’inventer de nouveaux besoins. Or d’après une conférence du Who’s Next Septembre 2022 que nous avons suivie (vous pouvez retrouver le récapitulatif des conférences ici), et une étude effectuée par Movinga, on ne porterait régulièrement que 30% des vêtements qu’il y a dans notre dressing.  Et rappelons qu’à l’échelle mondiale, 100 milliards de vêtements sont vendus chaque année, selon l’ADEME. Les soldes et promotions à outrance ne font que renforcer ce phénomène.

De plus, l’essor du e-commerce, grand bénéficiaire des phénomènes de promotion et de soldes, avec son effet démultiplicateur du nombre de  livraisons et de retours, et sa surconsommation d’emballage généralement en plastique, augmente encore l’impact environnemental des soldes, en particulier sur les émissions de gaz à effet de serre.

 

De nouveaux modèles pour limiter la surproduction

 

À l’opposé de la fast fashion, un nouveau modèle émerge : la slow fashion. Les soldes ne seraient pas nécessaires dans l’industrie de la slow fashion puisque les collections sont fabriquées en petites quantités pour réduire les déchets et coller au plus près de la demande des consommateurs, limitant ainsi la quantité d’invendus à déstocker.

Notons aussi que les marges d’entrée sont généralement réduites pour ces marques qui tiennent à proposer, en première intention, le juste prix au consommateur.  De plus, leurs  coûts sont généralement plus élevés en raison d’une rémunération équitable des différents acteurs tout au long de la chaîne d’approvisionnement, et d’une fabrication de produits de qualité plus onéreuse. Ce niveau de marge plus bas limite le niveau de décote possible.

 

De nouveaux modèles pour limiter la surconsommation

 

Cependant, même pour une marque de la slow fashion, il peut arriver d’avoir un stock en fin de saison. C’est pourquoi, pour des soldes responsables, mieux vaut miser sur la pédagogie auprès du consommateur, afin de limiter la surconsommation. La clé est d’adopter  une communication adaptée, en toute transparence, afin de sensibiliser le consommateur sur le réel objectif des soldes.

Il est  préférable de parler de déstockage en rappelant les actions de la marque : traçabilité, , modèle économique… 

De plus, il est nécessaire d’être transparent sur le prix du produit, pour que le consommateur comprenne sa vraie valeur, à l’instar de Fairwear Foundation et Collectif éthique sur l’étiquette qui ont décomposé le prix d’un T-shirt dans une démarche d’acculturation du consommateur. 

 

 

Enfin, la marque doit instaurer une communication éducative autour de la notion de besoin. Ci-dessous, une initiative intéressante du label Trëmma par Emmaüs, qui permet de distinguer l’envie du besoin :


 

Soldes responsables : de nouveaux modèles de distribution

 

Il est possible de passer par une marketplace responsable. Par exemple, WeDressFair est une marketplace de mode éthique qui a, entre autres, pour mission de : 

  • « Mettre en avant les marques qui se sont construites autour de valeurs fortes de respect des travailleurs et de l’environnement » grâce à des labels et certifications. 
  • « Rendre l’industrie du textile plus transparente, en favorisant l’accès à l’information. » 

Sa stratégie pour minimiser l’impact environnemental des soldes de ses marques est intéressante.

Réduction des impacts liés aux emballages et à la livraison

 

La multiplication des livraisons et l’usage immodéré des emballages ont un impact considérable sur l’environnement. C’est pourquoi la marketplace propose plusieurs solutions alternatives. Tout d’abord, la plateforme ne travaille qu’avec des emballages 100% recyclables et compostables. Ensuite elle utilise les services du prestataire Chronopost, qui s’est engagé à réduire  son impact,  ses émissions et à compenser ce qu’il reste. 

Si vous souhaitez vendre via leur plateforme, voici la charte de sélection (labels et certifications demandés, composition des vêtements…).

 

La nécessité et le besoin au coeur du processus d’achat

 

Les soldes responsables, chez WeDressFair, se déroulent sous forme de soldes libres. Il est proposé au consommateur de choisir la remise qui lui semble juste, entre 10%, 20% et 30%. Ce processus évite l’achat impulsif lié au « syndrome de la bonne affaire » et permet au consommateur de se poser la question :  « en ai-je vraiment besoin » ?  

 Il est expliqué, derrière chaque réduction choisie par le consommateur, ce que cela implique. Ce principe aide à le responsabiliser et à « diffuser une mode plus juste ».

 

Les alternatives aux soldes

 

Avec la loi AGEC, il est interdit de détruire les invendus non-alimentaires depuis le 1er janvier 2022. Pour les marques qui ne souhaitent pas effectuer de soldes, d’autres alternatives pour les invendus sont possibles :

Si vous souhaitez en savoir plus, découvrez l’extrait de notre focus sur les solutions pour les invendus.

Pour conclure, des soldes responsables, c’est possible à condition qu’ils soient occasionnels c’est-à-dire dans une démarche de déstockage d’éventuels invendus. De plus, les soldes doivent être accompagnés d’une communication responsable auprès du consommateur afin d’éviter la frénésie d’achat et donc de gaspillage que peut entraîner un tel évènement.

 

Sommaire

Recevez chaque mois les actualités à ne pas manquer

You have Successfully Subscribed!

Essayez sans engagement

Offre Découvrir

Offre Pando

Nous vous remercions pour votre demande et nous vous contactons dans les meilleurs délais pour finaliser votre inscription.

Share This
X